" Capter l'éphémère...

À travers la lentille de ma caméra, je tente d’écrire ma poésie,

à la recherche de l’essentiel, de la beauté, de l’émotion, de l’expression juste.

Je tente de renouveler constamment ma capacité d’émerveillement, tant devant la beauté que devant l’ordinaire..."

DU BOUT DU MONDE À ICI, c’est 35 photographies noir&blanc 20 x 30 pouces imprimées sur Alucobest, ainsi qu’un montage audio constitué des témoignages des gens photographiés qui parlent avec authenticité de leurs parcours, de leurs défis d’intégration et de francisation, de leur famille et de leurs rêves

 

Au cœur des préoccupations actuelles des Québécois.es, l’immigration est, aux yeux de la photographe Isabelle de Blois, souvent déshumanisée, et encore trop abordée qu’en termes de statistiques. Afin de témoigner de la réalité de l’immigration au Centre-du-Québec, la photographe est allée à la rencontre de ces femmes, ces hommes et ces enfants, aux origines, aux vécus et aux parcours des plus diversifiés.

En focusant sur leurs regards et leur langage corporel, la photographe a tenté d’exprimer leur force, leur vulnérabilité et leur dignité. L’intensité des liens qui les unit, leur complicité à ne pas vouloir oublier leurs racines et leur volonté d’adaptation à une nouvelle culture nous sont ici dévoilés par ses portraits.

Ici depuis longtemps ou récemment arrivés, ces nouveaux Québécois.es expérimentent un jeu d’équilibriste entre la vie d’avant, d’ailleurs, portant leurs deuils et leurs déchirements, mais aussi leurs passions et leurs rêves pour un avenir meilleur, dans une nouvelle vie, DU BOUT DU MONDE À ICI.

 

 

 

La création de cette œuvre a été rendue possible grâce à l’appui financier du Conseil des Arts et des Lettres du Québec - CALQ et de la MRC de l’Érable et Impact Emploi avec la collaboration des MRC de Drummondville, Athabaska, Nicolet-Yamaska, Bécancour, des villes de Princeville et de Victoriaville, RID Drummondville, Centraide- Warwick et Table femmes Centre-du-Québec

 

https://www.museedescultures.com/expositions/

PASSÉE DATE?
UNE RÉFLEXION THÉÂTRALE SUR L'ÂGISME ET LA PÉREMPTION SOCIALE
 
Un dialogue théâtral et photographique tout au long du processus de création...

 

Lailée, 69 ans, termine l’installation de son exposition photos accompagnée de sa meilleure amie, Odile, 59 ans et de Roméo, 65 ans, le mari de cette dernière. Prenant Roméo à témoin, les deux grandes complices échangent sur le vieillissement et la présence de l’âgisme dans la société. Devient-on passé date à partir d’un certain âge ?  Comment faire pour déjouer le sentiment de péremption sociale que plusieurs peuvent ressentir ?  Comment faire valoir ses droits en tant qu’aînée, aîné ?  Ce sont des questions que se posent ces grandes amies à travers leurs réflexions empreintes d’humour, de sensibilité et surtout, d’une grande lucidité.

 

Ce spectacle, présenté par le Théâtre Parminou grâce au soutien financier du Conseil des Arts et des Lettres du Québec – Région Centre-du-Québec, allie brillamment théâtre et photographie grâce au travail conjoint d’Isabelle de Blois, photographe et de Cybel St-Pierre, scénographe. À la fin de la représentation, les spectateurs sont conviés à visiter l’exposition photos itinérante installée par les personnages tout au long de la pièce.

La pièce est présentée au Parminou en mai 2021, puis sera disponible ensuite en tournée dans les milieux du Parminou dès septembre 2021

 

https://www.parminou.com/spectacles/adultes/item/passeedate

 

 

 

DES PHOTOGRAPHIES LUMINEUSES

POUR ÉCLAIRER NOS ESPACES

AVEC DES TOUCHES COLORÉES, DE LA NATURE OU ...

 

LES IMPRESSIONS SUR VERRE, SONT RÉSISTANTES AUX RAYONS UV,

ELLES SONT MONTÉES DANS DES CADRES MÉTALLIQUES ÉMAILLÉS BLANCS DE 24 PO X 24 PO,

AVEC DES LAMPES DEL QUI NE CHAUFFENT PAS.

LE GRADATEUR DE LUMIÈRE PERMET DE VARIER L'INTENSITÉ LUMINEUSE

ET DE CHANGER LA COULEUR DES TONS DE PLUS CHAUDS À PLUS FROIDS,

SELON LE LIEU, L'HEURE DU JOUR OU L'AMBIANCE DÉSIRÉE.

 

575,00$ + taxes

 

Une grande variété d'autres sujets de photographies sont disponibles sur demande

...nature; plante & forêt, maritime, architectural, abstrait, portrait...

Selon vos intérêts, je peux vous proposer diverses photos, en couleur ou en noir & blanc

<< LE CIEL QUE JE VOIS >>                                                                mon plus récent court métrage est sur Youtube!

 

Court métrage. 15:30 min. Filmé à 180 *. Projection suggérée à la verticale, à visionner en position couchée!

Un essai cinématographique, une réflexion sur le temps et l'éphémère de la vie. Le temps s'exprime à travers les états du ciel, témoin du cycle de la nature et des saisons, ainsi que des fragments de vie réveillés par un son ou une image. Ces réminiscences alimentent la mémoire de la réalisatrice. Au fil du temps, des vécus, des observations et des rites construisent notre identité individuelle et collective. Cette souvenance façonne et dessine notre histoire et définit notre territoire.

 

Réalisation grâce à une bourse de "recherche et création" du Conseil des Arts et des Lettres du Québec

 

 

CONCOURS PHOTOGRAPHIQUE, "THE POETRY OF SHADOWS"

 

PUBLICATION RÉCENTE:

 

https://nyphotocurator.com/the-poetry-of-shadows-sandrine-hermand-grisel/exhibition-2/5

 

CONTACT

debloisisabelle@gmail.com           418.933.1846

 

MEMBRE de:

VU Centre de photographie

RÉALISATRICES ÉQUITABLES

CULTURE CENTRE-DU-QUÉBEC

 

https://www.facebook.com/debloisisabelle

 

http://realisatrices-equitables.com/?s=Isabelle+de+blois&current_site=menu-damesdudoc

 

Print Print | Sitemap
tous droits réservés - copyright, Isabelle de Blois